Choix de braquet pour Embrun et Nice

La Parole du Maître:

je commence a m’y retrouver, un peu dans la jungle des pedalier. ya les boitier de pédalier avec différente largeur et diamètre, et ya de diamètre de fixation des plateau qui est soit 110 mm soit 130 mm. je refflechie au rotor 56 dents pour le plateau. c’est le prix de 10 leçons de natations. mais qui évite d’avoir un pédalage de pro. par contre ya une perte au niveau du ressort de rappel. est ce que quelqu’un a une idée de cette perte ?
il faut que j’arrive a faire coïncidé la compatibilité du power2max avec la compatibilité du rotor qing, la compatibilité du boitier de pédale, la compatibilité du plateau 56 avec le 38 et c’est gagné!

 

si je met une cassette de 11/28 je peux mettre un 42/58 c’est plus court que 11/25 38/52

 

le 52/11 je dépasse pas le 55kmh voir 58, il faut trourner trop vite et ca me déstabilise.

 

Exégèse:

L’idée de mettre un très gros plateau pour Embrun n’est pas délirante, même si elle va à l’encontre de la sagesse populaire (montagne => petits plateaux).

En fait, il vaut mieux penser:

  • plat => peu de différence entre les plateaux
  • montagne => grosse différence

car qui dit montée dit descente, et donc mouliner dans le vide si plateau trop petit.

Au dela de 60km/h pédaler n’est plus trés rentable c’est certain mais dans les parties moins raides (à Nice les 3/4 de la descente ne sont pas très raide par exemple) il peut être intéressant de pédaler. Dans ces phases si on tourne trop les jambes on perd de l’énergie pour rien.

Fred Grappe a aussi montrer que la récupération est plus efficace en pédalant qu’en statique mais les cadences doivent être faibles (on est tous d’accord pour dire que repartir apréès une pause, en vélo ou CAP, n’est jamais une très bonne sensation). Tant qu’a pédaler autant appuyer sur quelque chose.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *