Cross training / palettes

palette-chenil

La Parole du Maître

pour la natation, je progresse a la fin de l’heure, j’ai fais un 200 m en 4’40 puls 132. en fait je pense que pour tenir cette vittesse pendant 1h30 et plus encore, il faudrait que je face 300 ou 400 h. ca me rappelle quand je reparais des palettes 7 h par jours. le premier mois j’étais mort le deuxieme aussi. une palette fait une vingtaine de kilo, il faut donc prendre la palette sur la pile, la mettre sur la table, declouer les planches cassé au pied de biche, puis en clouer des neuves avec la grosse cloueuse pneumatique, puis remetre la palette en place sur la pile. Donc entre prendre la palette, la cloueuse, le pieds de biche et remettre la palette peu etre 30 fois dans l’heure*6h30, a la fin ca fait mal au bras mais au bout de 2 mois ca va mieux. donc en natation je pense encore 200 ou 400 heures et je vais commencer a me sentir mieux. bien entendu ceux qui pensent progresser sur du long avec une dizaine de cours, ce mette le doigt dan l’oeil.

 

Exégèse

Une fois encore, EricD nous rappelle la dure réalité de l’entraînement sportif: on n’a rien sans rien.

Il serait illusoire de tout miser sur la technique pour progresser en natation, il faut aussi se faire des bras de nageurs – et ça prend du temps!

Ceux qui pensent que les nageurs de haut niveau nagent 18km par jour juste pour perfectionner leur style font preuve d’une méconnaissance totale des réalités physiologiques. On ne nage pas impunément plusieurs heures par jours sans que cela aie une influence profonde et structurelle sur la musculature, et c’est cet effet musculaire que tous les nageurs recherchent par leur entraînement insensé: l’amélioration de leur endurance de force, et non une amélioration stylistique quelconque, qui peut être acquise à bien moindre frais.

Qui plus est, il est désormais évident qu’une bonne technique ne peut être acquise que lorsqu’une condition physique suffisante est en place. Voir par exemple http://www.slowtwitch.com/Training/General_Training/The_High_Cost_of_Good_Form_3273.html . Développer son endurance de force sans attendre d’avoir la technique idéale est donc certainement une idée à creuser pour qui veut réellement progresser en natation. Non seulement les effets seront bénéfiques sur l’endurance de force, mais également sur la technique!

Enfin, l’estimation de 200 à 400h, tirée d’un long vécu sportif et professionnel, est intéressante, et effectivement en ligne avec ce qu’on observe généralement être nécessaire pour qu’un sujet normal puisse commencer à nager confortablement de longues distances.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *